Enseignement au centre de la Voie du Diamant à PARIS

Chers Amis,

Nous sommes heureux de vous inviter à nous rejoindre pour le prochain week-end de méditations et conférences par Christian Boesel, enseignant international et élève expérimenté de Lama Ole Nydahl depuis de nombreuses années.

Christian prend refuge en 1979 et devient un membre actif pour la construction de centre bouddhiste de Wuppertal en Allemagne. Il a l’opportunité de rencontrer le 16ème Karmapa à Londres en 1980. Au milileu des années 80, Lama Ole Nydahl lui demande d’enseigner le bouddhisme dans les centres bouddhistes de la Voie du Diamant, et en parallèle il étudie le tibétain à l’université de Bonn. Pendant les 20 dernières années, Christian travaille comme kinésithérapeute près de Cologne, en Allemagne.

Programme :

ven 9 décembre à 20h30 : conférence « introduction au bouddhisme »

sam 10 décembre :

  • à 15h00: « Buddha et la meditation »
  • à 20h00 : « histoire de la lignée Karma Kagyu »

dim 11 décembre à 12h00 : questions et réponses

Chaque session est suivie d’une méditation guidée sur le 16ème Karmapa.

Tarifs : le week-end complet 25 Euros (chômeurs, étudiants, 16 Euros), ou par conférence 8 Euros.

Adresse : Centre Bouddhiste de la Voie du Diamant 36 rue Traversière 75012 Paris

Share

Retraite de Tara Verte organisée par Dhagpo Paris

Du samedi 29 octobre au mardi 2 novembre – Lama Deundam

Tara est la personnification, sous un aspect féminin, de l’activité spontanée de sagesse des Bouddhas. Elle est la libératrice, celle dont la méditation protège de la peur et des maladies, qui écarte les obstacles pour soi-même et pour autrui et permet de réaliser de façon ultime la bouddhéité. Lama Deundam transmet les instructions relatives à la méditation de Tara et dirige cette retraite intensive de pratique.

Lama Deundam est français. Il a accompli deux fois la traditionnelle retraite de trois ans au centre de Kundreul Ling, au Bost, monastère de Guendun Rinpoché. Il est un lama laïc. Il se partage entre les enseignements qu’il donne et les retraites personnelles qu’il accomplit périodiquement.

Organisée par le KTT de Paris, cette retraite est néanmoins ouverte à tous ceux qui souhaitent s’y joindre.

Merci ,  si vous êtes intéressés  , de vous inscrire des que vous pouvez car nous devons  organiser les transports et les chambres .

Lieu : Centre d’ Etudes Bouddhiques Karma Euser Ling  . La Remuée .

Renseignements et Inscriptions :

Pour les Adhérents du Ktt Paris ( Exclusivement ) : Evelyne_Mathieu@Yahoo.Fr :

Pour Les Non Adhérents du Ktt De Paris : Directement auprès de Karma Euzer Ling ( Site Http://Karma-Euzer-Ling.Org/Le_Programme/Le_Programme/Agenda_Files/8Cd0De4448Cadd7F5592241B5Ed6A560-71.Html

Tel : 02 35 20 65 28

Share

Karmapa au sujet des catastrophes

Le 25 août 2016

Thayé Dorjé, Sa Sainteté le XVIIe Gyalwa Karmapa, partage le message suivant à propos des catastrophes récentes :

« Chers amis du Dharma,

Il existe différentes formes de catastrophes naturelles. Des tragédies ont lieu chaque jour, ici en Inde, en Italie, au Myanmar et partout dans le monde.

Il est important de cultiver la lucidité attentive afin que notre compassion atteigne les personnes touchées par ces désastres ; mais elle ne doit pas s’exercer seulement de façon globale ou rester centrée sur les personnes dont parlent les médias : en effet, la perte d’une seule vie humaine précieuse, n’importe où dans le monde, est une tragédie.

Où que vous soyez, quelle que soit votre souffrance, sachez que vous ne souffrez pas seuls.

En tant que pratiquants du Dharma, nous sommes tous profondément reliés, comme un père et une mère, des frères et des sœurs.

Au milieu des turbulences, puissions-nous tous trouver un lieu de calme, de clarté et de paix. Cet espace calme, cet état d’esprit, réside en chacun de nous. Notre compassion et notre sagesse, notre richesse intérieure, ne sont pas affectées par les conditions extérieures, même les plus extrêmes. Aucune pluie ne peut inonder notre paix intérieure. Aucun vent ne peut faire trembler notre esprit.

Puissions-nous prier ensemble pour tous ceux qui souffrent.

Avec mon amour et ma compassion sincères,

Thayé Dorjé,  Le XVIIe Gyalwa Karmapa »

 

 

 

Share

Bérou Khyentsé Rinpoché à Paris

Dans le cadre de son séjour en Europe, Bérou Khyentsé Rinpoché donnera enseignements et initiations à Paris.

Le 27 Août à 14h30 : Initiation de Dzambala
Le 28 Août à 14h30 : Initiation de Manjushri

Lieu : Espace Bouddhiste Tibétain
32, Bld de Ménilmontant
75020 Paris
Site internet: http://karma-lundroup-tarchine-ling.org

Le 29 Août à 20h :
Conférence : Les 6 Paramitas ou perfections de l’esprit

Lieu: Forum 104
Rue de Vaugirard
métro: Montparnasse-Bienvenue
Organisée par l’association d’aide Tharjay / www.tharjay.org

Tract_2-01

Share

Karmapa en Malaisie : les cérémonies du Vesak

Le 25 mai 2016

Au cours de son programme de dix jours en Malaisie, Thayé Dorjé, Sa Sainteté le XVIIe Gyalwa Karmapa, a guidé les cérémonies du Vesak à la Karma Kagyu Dharma Society de Kuala Lumpur. Le Vesak est la célébration traditionnelle du jour où le Bouddha a atteint l’éveil. C’est aussi le jour où sont commémorés sa naissance et son parinirvana final.

Le 20 mai, la veille du Vesak, Karmapa a conduit la pratique d’Amitabha, le bouddha Lumière infinie, avec les maîtres bouddhistes présents. Il a ensuite donné un enseignement sur le Vesak et le Bouddha.

« Puisque nous sommes ce soir à la veille du Vesak, nous pratiquerons Chenrezi, le bouddha de Grande compassion, afin de préparer le Vesak qui est une journée très particulière.

Ce moment est spécial, car il s’agissait de la dernière soirée du Prince Siddhartha en tant qu’être samsarique ou ordinaire. Si vous aviez été à Bodhgaya il y a environ 2 500 ans et aviez observé ce qui se passait autour du temple Mahabodhi, [vous auriez vu] le prince Siddhartha en train de méditer sous l’arbre de la bodhi. Et il est resté dans son samadhi, ou habileté méditative, jusqu’au lever du soleil. Dans ce cas, il s’agissait d’un samadhi particulier : le samadhi semblable au vajra. Vajra – dorjé, en tibétain – signifie indestructible.

C’est par ce samadhi – que l’on peut aussi traduire par concentration ou méditation – semblable au vajra qu’il a complètement détruit ou éradiqué les derniers fragments de karma et de klesha : juste au moment où le soleil s’est levé, il est parvenu à éradiquer le karma et les kleshas à leur racine, et il est alors devenu un bouddha.

C’est donc un jour très, très particulier, une occasion très spéciale. C’est quelque chose dont il faut se souvenir et dont il faut se réjouir parce que peu d’entre nous accomplissent cela.

Nous devons faire de notre mieux pour au moins ne pas l’oublier, pour au moins en être conscients. Si nous pouvons faire plus, c’est bien sûr formidable, mais nous devrions, au moins, nous rappeler autant que possible que quelque chose d’extraordinaire s’est produit. »

Après la pratique de Chenrezi, Avalokiteshvara en sanskrit, chacun a symboliquement offert une ablution au Bouddha représenté par une statue. Ces offrandes d’ablution sont destinées à purifier nos propres obscurcissements. Le Bouddha lui-même n’a plus de voiles ni d’impuretés, il constitue ici un support pour notre propre pratique.

Le 21 mai, le matin du Vesak, Karmapa a conduit la pratique du bouddha Shakyamuni et des seize arhats. Ensuite, il a donné une bénédiction aux étudiants rassemblés dans la salle.

Dans la soirée, Karmapa a été reçu par le vénérable en chef du temple Buddhist Maha Vihara, à Brickfields, pour le départ de la procession annuelle. Accompagnée de célèbres musiciens sri lankais, la procession s’est rendue depuis le temple jusqu’à la Salle P.H.Hendry. Chaque année, cette marche est organisée conjointement par toutes les écoles bouddhiques présentes en Malaisie : théravada, mahayana et vajrayana.

Au cours de l’événement, des discours ont été prononcés par le vénérable en chef Ming Ji (président de MBA de l’Etat de Selangor), le président du Buddhist Maha Vihara, le président du comité Joint Vesak Celebration, M. Ng Hong Pau, le ministre malaisien des transports Dato Sri Liow Tiong Lai et par Thayé Dorjé, Sa Sainteté le XVIIe Gyalwa Karmapa, directeur suprême de la lignée karma kagyü.

Tous les intervenants ont déclaré combien étaient importantes à leurs yeux l’unité et l’harmonie entre les traditions bouddhiques et ont insisté sur le fait que toutes proviennent d’un même enseignant : le bouddha Shakyamuni. Karmapa-in-Malaysia-blessing-MJ-160521-02-106-700x467

Amithaba Long Life Puja and Tsog offering

Karmapa-in-Malaysia-procession-MJ-160521-04-412-700x467

 

 

Share

Karmapa en France

Le 26 avril 2016,

Thayé Dorjé, Sa Sainteté le XVIIe Gyalwa Karmapa est rentré récemment d’une visite privée de deux semaines au monastère de Kundreul Ling, en Auvergne.

Le but de la visite de Karmapa était de transmettre les initiations et les vœux nécessaires aux étudiants qui prendront part au prochain cycle de retraite de trois ans. Cette retraite débutera pour le Bouddha Purnima, le 21 mai, jour qui marque la naissance et le parinirvana du bouddha Shakyamuni.

Alors que, initialement, il était prévu une visite strictement privée, à la seule intention des participants à la retraite de trois ans, Karmapa a été invité à Paris pour prendre part au service funéraire commémorant les 49 jours du décès de M. Jean-Louis Massoubre, un homme extraordinaire qui a largement contribué à l’établissement du bouddhisme en France. Karmapa a été honoré d’y prendre part.

Comme le bruit de la visite de Karmapa en France se répandait parmi la communauté locale, ce dernier a gracieusement décidé, une fois achevées les transmissions pour les retraitants, d’offrir aux voisins de Kundreul Ling une initiation publique du bouddha Amitayus, un des aspects de sagesse liés à la longévité. Malgré l’information de dernière minute et l’absence de communication officielle concernant l’événement, près d’un millier de personnes y ont participé, depuis les membres de la communauté locale jusqu’à des étudiants venus de toute l’Europe.

Share

La richesse intérieure pour un pratiquant bouddhiste

Le 3 mars 2016

Thayé Dorjé, Sa Sainteté le XVIIe Gyalwa Karmapa, partage un enseignement avec les étudiants sur le thème : « la richesse intérieure pour un pratiquant bouddhiste. »

Au cours de toute sa vie, le Bouddha Gautama, le fondateur de ce qui est connu sous le nom de bouddhisme, a toujours enseigné aux autres [sur la base de] ses expériences directes et de ses réalisations ultimes, avec la motivation d’être bénéfique à tous les êtres.

En tant que bouddhiste, j’utilise l’expression « richesse intérieure » comme un moyen de partager les enseignements du Bouddha avec les personnes qui peuvent en retirer un bienfait.

De plus, j’emploie le terme « intérieure » pour indiquer que toutes les qualités cultivées sur le chemin bouddhique proviennent de nous-mêmes.

En fonction de ce que nous recherchons, il existe différentes sortes de richesses dans la vie. Posez-vous simplement la question, ou bien regardez dans un dictionnaire, et vous trouverez qu’il y a presque une infinité de possibilités.

La richesse est un moyen pour atteindre les buts désirés, c’est une façon de la définir. Les connaissances médicales sont, par exemple, une forme de richesse pour un docteur, le savoir est une richesse pour un érudit, les connaissances en économie constituent une richesse pour un homme ou une femme d’affaires et les connaissances spirituelles, une richesse pour une personne de religion.

D’un point de vue bouddhique, la richesse est la pratique de la vraie bienveillance et de la sagesse authentique.

La pratique de la vraie bienveillance et de la sagesse authentique est un moyen pour éradiquer à la fois les causes et les conditions de la pauvreté physique et mentale individuelle, ce qui fait que l’individu atteint l’état de cessation absolue qui est la prospérité absolue.

Un esprit perturbé par la confusion (dukkha en sanskrit) et l’anxiété de ne pas réaliser sa vraie nature est en état de pauvreté. L’esprit possède le potentiel, ou l’essence, de dépasser l’anxiété et la confusion – d’où le terme « vraie nature ».

La prospérité absolue est l’état de cessation des causes de l’anxiété et de la confusion (le karma et les kleshas).

Le chemin pour dépasser l’anxiété et la confusion ainsi que leurs causes est, pour ainsi dire, la « richesse intérieure ».

Dans cette perspective, la richesse intérieure peut être interprétée comme la combinaison de plusieurs composants actifs.

  • L’écoute des enseignements du Bouddha : écouter de façon répétée les enseignements qui montrent que l’esprit est doté du potentiel inhérent pour cultiver la vraie bienveillance et la sagesse authentique pour le bien des autres. Si ce potentiel, ou essence, est cultivé avec persévérance, il peut réellement être actualisé.
  • La réflexion sur les enseignements que l’on a écoutés : s’imprégner de la connaissance acquise par les enseignements au moyen d’un bon raisonnement, afin de dissiper tous les doutes.
  • La méditation sur les faits, une fois qu’ils sont tous appréhendés, théoriquement ou conceptuellement, par l’esprit jusqu’au point où celui-ci sait que le feu brûle, par exemple. À ce stade, l’esprit essaie en fait de se focaliser sur la vraie bienveillance et la sagesse authentique avec une concentration ciblée, et ce de façon répétée.

L’expérience de la méditation est comme entrer dans la peau d’un personnage qui aurait oublié son identité. Se référer à cette méthode appelée « méditation » semble requérir que vous entriez dans la peau de ce personnage, sans réaliser qu’il n’est autre que vous-même.

Le moyen de la méditation est l’un des éléments les plus importants de la pratique d’un étudiant bouddhiste, parce qu’il s’agit de l’étape finale pour commencer à acquérir une prospérité absolue.

Share

Un message de Karmapa à propos des désastres

Thayé Dorjé, Sa Sainteté le XVIIe Gyalwa Karmapa, partage un message à propos des désastres dont nous avons été témoins depuis la nouvelle année lunaire, l’année tibétaine du singe de feu.

New Delhi,

Le 11 février 2016

Chers amis du Dharma,

Au cours des premiers jours de la nouvelle année lunaire, l’année du singe de feu, nous avons vu toutes sortes de désastres : les inondations en Malaisie, l’épidémie de fièvre jaune en Angola, l’accident de train en Allemagne, les bombes au Nigéria, le virus zika au Brésil, les crises humanitaires continues que doivent affronter ceux qui fuient la Syrie et les différents pays ravagés par la guerre, tout comme de nombreuses autres catastrophes dans le monde entier.

Face à de telles nouvelles, prions ensemble pour que cette année n’apporte pas d’autres tragédies. Face à de telles souffrances et de tels déchirements, répondons avec compassion et bienveillance. Prenons soin les uns des autres et utilisons notre précieuse existence humaine pour accomplir le bien de tous les êtres sensibles.

Je prie pour tous ceux de par le monde qui sont affectés par ces événements tragiques et je vous invite à faire de même.

Avec compassion,

Karmapa Trinley Thayé Dorjé

karmapa-letter-on-disasters-2016

Share

Karmapa : à propos de la naissance de son Altesse Royale le Gyalsey

New Delhi, le 10 février 2016

En l’heureuse occasion de la naissance de Son Altesse Royale le Gyalsey, puissent les trois divinités de longévité, Amitayus, Tara Blanche et Ushnishavijaya, bénir Son Altesse Royale le Gyalsey.

Je voudrais présenter mes félicitations et mes meilleurs souhaits à Sa Majesté le roi Jigmé Khesar Namgyel Wangchuck, et à Sa Majesté la reine Jetsun Pema Wangchuck.

Puisse le royaume du Bhoutan et son peuple connaître des mérites et une sagesse infinis, car ceux-ci constituent la cause absolue de la paix et de la prospérité.

Puisse le lien avec l’enseignement du Bouddha, qui est profondément ancré dans le pays, prévaloir pour le bien de tous les êtres sensibles.

Avec mes prières,

Karmapa Trinley Thayé Dorjé

 

unnamed-1

Share

Karmapa vous souhaite une bonne année

En ce début d’année singe-feu, je vous souhaite à tous une bonne année. Puissent toutes vos aspirations pour le bien des êtres se réaliser et tous vos efforts vertueux porter leurs fruits !

Pratiquez bien et, s’il vous plaît, continuer de formuler des souhaits pour le prompt retour de Sa Sainteté Shamar Rinpoché.

Thayé Dorjé

Sa Sainteté le 17e Gyalwa Karmapa

 

12654414_10153405703043595_4209480603694566721_n

Share